Retour à l'accueil du site  
 
AFFAIRES INTERNATIONALES : ACTUALITES

Communiqué de l'Observatoire international des avocats en danger (OIAD)


Soutien à Monsieur Eric Iga Iga, avocat au Gabon


L’Observatoire international des avocats en danger (OIAD) s’inquiète de la situation de Monsieur Eric IGA IGA, avocat au Gabon, victime d’une intrusion à son domicile, probablement en représailles pour son activité légitime d’avocat.

D’après les informations dont dispose l’OIAD, publiées par plusieurs médias et par l’Institut des droits de l’Homme des Avocats européens (IDHAE), des individus non-identifiés, se présentant comme des membres des forces de défense et de sécurité, se seraient introduit chez Monsieur Eric Iga Iga dans la soirée du jeudi 8 décembre 2016 et auraient procédé à une fouille de son domicile.

Alerté par la présence d’un véhicule inconnu stationné devant chez lui, Monsieur Iga Iga aurait eu le temps de fuir l’arrivée de ces individus. Ses proches et ses collaborateurs sont ensuite restés sans nouvelle de lui pendant plusieurs jours jusqu’au mardi 13 décembre lorsque Monsieur Iga Iga a pu faire savoir qu’il avait pu trouver refuge dans l’enceinte d’une Ambassade étrangère à Libreville.

Tout laisse penser que l’irruption de ces hommes au domicile de Monsieur Iga Iga serait liée à sa qualité d’avocat et au fait qu’il fasse partie de l’équipe de défense de l’opposant politique et ancien candidat à la présidentielle Jean Ping, pour lequel il a notamment assuré le suivi des recours judiciaires devant la Cour constitutionnelle après la présidentielle contestée d'août dernier.

Monsieur Iga Iga demeure dans une situation extrêmement dangereuse tant que toute la lumière n’aura pas été faite sur l’identité de ces hommes et leurs motivations et que les autorités n’auront pas mis un terme aux agissements de ces individus. La menace que cette intrusion illégale à son domicile fait peser sur Monsieur Iga Iga et ses proches sont de nature à l’empêcher d’accomplir ses obligations professionnelles, notamment à l’égard de son client Monsieur Jean Ping.

L’OIAD rappelle les Principes de base relatifs au rôle du barreau adoptés par les Nations Unies à La Havane (Cuba) en 1990 qui prévoient en particulier les garanties suivantes liées à l'exercice de la profession d'avocat :

16. Les pouvoirs publics veillent à ce que les avocats a) puissent s'acquitter de toutes leurs fonctions professionnelles sans entrave, intimidation, harcèlement ni ingérence indue; b) puissent voyager et consulter leurs clients librement, dans le pays comme à l'étranger; et c) ne fassent pas l'objet, ni ne soient menacés de poursuites ou de sanctions économiques ou autres pour toutes mesures prises conformément à leurs obligations et normes professionnelles reconnues et à leur déontologie.

17. Lorsque la sécurité des avocats est menacée dans l'exercice de leurs fonctions, ils doivent être protégés comme il convient par les autorités.

18. Les avocats ne doivent pas être assimilés à leurs clients ou à la cause de leurs clients du fait de l'exercice de leurs fonctions.

L’OIAD appelle donc les autorités gabonaises à se conformer à ces principes qui reflètent les engagements internationaux de la République du Gabon ainsi que les garanties prévues par la législation gabonaise pour assurer une justice indépendante et forte.


En particulier, l’OIAD demande à ce que toutes les mesures nécessaires soient mises en œuvre pour assurer la sécurité de Monsieur Iga Iga et faire en sorte qu’aucun avocat gabonais ne soit inquiété de quelque manière que ce soit pour l’exercice de ses fonctions.

L’OIAD demeurera particulièrement vigilant aux suites qui seront données à cette affaire par les autorités gabonaises et appelle les avocats à demeurer mobilisés.

Qui sommes-nous ?

L’Observatoire international des avocats en danger a été fondé par le Conseil national des barreaux (France), le Barreau de Paris (France), le Consejo General de la Abogacía Espanola (Espagne), et le Consiglio Nazionale Forense (Italie). Son objectif est de mener une veille permanente de la situation des avocats menacés dans le monde en raison de l’exercice légitime de leur profession et de porter assistance aux avocats dont la vie, la liberté ou l’exercice professionnel sont menacés.


Sont membres actifs de l’OIAD les barreaux suivants :
Madrid, Rome, Caen, Lyon, Rouen, La Rochelle, Montpellier, Metz, Hauts-de-Seine, Tours, Thonon-les-bains, Brest, Oristano, Turin, Talavera de la Reina (Tolède), Lleida, Bilbao, Genève



Mercredi 21 Décembre 2016

     


REGLEMENT INTERIEUR NATIONAL (RIN)

 

DISCOURS DU PRÉSIDENT


NOUVELLE CAMPAGNE : "JAMAIS SANS MON AVOCAT"


DOSSIERS SPECIAUX

 

DERNIERES PUBLICATIONS


GUIDE PRATIQUE SPECIALISATIONS



DERNIERS MARCHES PUBLICS

LES AVOCATS SUR LE NET

Facebook
Twitter
Rss

GG:Array ( [0] => 14 [1] => 0 )