Retour à l'accueil du site  
 
ACTUALITES DE L'INSTITUTION

Hervé Novelli à la Convention : L’avocat, un atout pour l'entreprise


Alors que les députés viennent de voter le projet de Loi consacré aux entrepreneurs dans le cadre de la Modernisation de l’Economie, Hervé Novelli développe dans nos colonnes le rôle majeur de l’avocat dans le monde de l’entreprise.

Hervé Novelli est Secrétaire d’Etat chargé du Commerce, de l’Artisanat, des Petites et Moyennes Entreprises, du Tourisme et des Services, auprès de la ministre de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi.


Hervé Novelli
Hervé Novelli
Pourquoi avoir choisi d’aller à la Convention nationale des avocats ?

Parce que les avocats sont des moteurs de l’économie à un double titre : d’abord en tant qu’avocats- conseil auprès des entrepreneurs, ensuite, et ne l’oublions pas, en tant que chefs d’entreprises eux-mêmes. Dans un monde régi par le droit, le rôle de l’avocat est devenu central, il n’est plus simplement le défenseur des intérêts d’une entreprise, il est désormais un interlocuteur quotidien de l’entrepreneur et l’un des facteurs de sa réussite. Si j’ai choisi d’aller à la Convention nationale des Avocats, c’est également pour m’adresser à tous les avocats qui sont devenus chefs d’entreprises lorsqu’ils ont fondé leur cabinet et qui malgré les spécificités de leur métier, sont confrontés aux mêmes défis et aux mêmes freins que tous les patrons de PME. Des freins que nous nous employons à faire disparaître.

Que représente pour vous cette Convention ?

Cette Convention représente une opportunité pour les avocats non seulement d’échanger mais aussi de s’interroger sur la situation actuelle de leur profession. Le métier d’avocat ne peut pas plus qu’un autre rester imperméable aux évolutions de la société. L’avocatconseil est lui aussi confronté à une concurrence accrue, nationale et internationale, il doit savoir communiquer et promouvoir ses services pour convaincre de nouveaux clients, s’adapter aux nouvelles technologies afin de protéger la confidentialité de ses dossiers.

L’avocat-conseil a vu s’étendre le champ de ses attributions et a un rôle particulier à jouer dans la croissance économique Française. Il doit donner aux entreprises les meilleures armes pour s’imposer dans une compétition internationale qui voit les frontières juridiques s’estomper et les méthodes de résolution de conflits évoluer en permanence. Il doit également accompagner les entreprises Françaises dans des problématiques juridiques toujours plus complexes et englobant toujours plus de domaines (droit social, fiscal, médiation, accès aux marchés publics…). Son rôle de conseil est primordial car des entreprises bien conseillées sont des entreprises qui réussissent.

Que pensez-vous du choix de la thématique « Concurrence et compétitivité » ? pour les entreprises en général et pour les avocats en particulier ?

Je pense qu’en liant concurrence, droit et compétitivité, la Convention nationale des Avocats s’adresse à un vrai problème d’actualité. Et je ne crois pas que l’on puisse séparer entreprises et avocats sur ces thématiques car un avocat est un entrepreneur.

A ce titre, la concurrence représente une formidable opportunité pour des métiers techniques tels que les professions juridiques, car elle est toujours un facteur d’excellence. En effet, elle est une source permanente d’émulation qui oblige les avocats à améliorer leur offre de services, à actualiser sans cesse leurs connaissances et à développer des compétences nouvelles. Elle bénéficie autant aux avocats qu’à leurs clients.

Notre rôle, c’est de faire en sorte que l’excellence soit l’unique objectif des avocats, et qu’ils puissent y consacrer toute leur énergie. Cela suppose de les accompagner et de simplifier la vie des professions libérales. Cela suppose également de mettre les outils les plus adaptés à portée de tous ceux qui veulent fonder leur cabinet. Nous souhaitons favoriser l’esprit d’initiative, et pour cela mettre la création d’entreprise à la portée du plus grand nombre.

C’est le sens de notre action, à l’image de la loi de modernisation de l’économie que nous défendons actuellement. Elle est destinée à libérer toutes les énergies, à faire disparaître les freins à l’initiative individuelle. En stimulant l’économie Française, nous souhaitons également rendre notre pays plus attractif et favoriser sa compétitivité, en armant mieux les entrepreneurs. Et toutes ces nouvelles sociétés créées, toutes ces entreprises qui bénéficieront des nombreux outils de modernisation de l’économie que nous défendons seront, demain, à la recherche du conseil des avocats.


Mardi 8 Juillet 2008

     


REGLEMENT INTERIEUR NATIONAL (RIN)

 

DISCOURS DU PRÉSIDENT


NOUVELLE CAMPAGNE : "JAMAIS SANS MON AVOCAT"


DOSSIERS SPECIAUX

 

DERNIERES PUBLICATIONS


GUIDE PRATIQUE SPECIALISATIONS




LES AVOCATS SUR LE NET

Facebook
Twitter
Rss

GG:Array ( [0] => 23 [1] => 0 )