Retour à l'accueil du site  
 
AFFAIRES INTERNATIONALES : ACTUALITES

Le prix des droits de l’homme 2013 décerné par le CCBE au bâtonnier Ümit Kocasakal ainsi qu’aux membres du conseil du barreau d’Istanbul



Le prix des droits de l’homme 2013 décerné par le CCBE au bâtonnier Ümit Kocasakal ainsi qu’aux membres du conseil du barreau d’Istanbul
Le Conseil des barreaux européens (CCBE) représente les barreaux de 32 pays membres et 11 pays associés et observateurs, soit plus d’un million d’avocats européens. Depuis 2007, le prix des droits de l’Homme du CCBE a pour objectif de mettre à l’honneur d’éminents avocats ou organisations d’avocats qui ont fait preuve d’un engagement et d’un sacrifice hors du commun. Ce prix constitue également un outil efficace et utile pour sensibiliser les citoyens européens aux valeurs essentielles de la profession d’avocat.

La session plénière du Conseil des barreaux européens (CCBE) a attribué le prix des droits de l’homme 2013 au bâtonnier Ümit Kocasakal ainsi qu’aux membres du conseil du barreau d’Istanbul pour leur engagement, leur persévérance et leur courage exceptionnels dans la défense des droits de l’homme en Turquie. Le barreau d’Istanbul a soutenu sans relâche ses membres confrontés aux attaques des autorités turques envers la profession d’avocat et son indépendance.

L’action du barreau d’Istanbul pour les droits de l’homme

Le bâtonnier et les membres du conseil du barreau d’Istanbul ont subi des intimidations aussi bien de la part du pouvoir politique que du pouvoir judiciaire du fait de leur soutien aux avocats de la défense dans le procès controversé de la conspiration Balyoz (Balyoz Harekâtı), qui a conduit à l’inculpation en février 2010 de sept officiers supérieurs.

Le barreau avait officiellement demandé au tribunal compétent de conduire le procès conformément à la loi et aux principes d’un procès équitable, après que les avocats de la défense avaient dénoncé des intimidations, des saisies, une surveillance illégale et de multiples violations des droits de la défense.

Après avoir rapporté ces faits devant le tribunal oralement et par écrit, le bâtonnier et les membres du conseil du barreau d’Istanbul sont désormais accusés de « tentative d’influencer le tribunal » et risquent des peines de prison allant de trois mois à six ans. L’affaire sera plaidée en janvier 2014, en présence d’observateurs du CCBE ainsi que d’autres organisations internationales.

Pour plus d'informations :

● Voir le communiqué de presse du CCBE
● Le prix des droits de l’homme 2012 décerné par le CCBE à l’avocat Pavel Sapelko pour son engagement pour les droits de l’homme en Biélorussie - Actualité CNB du 3 Décembre 2012


Lundi 9 Décembre 2013

     


REGLEMENT INTERIEUR NATIONAL (RIN)

 

DISCOURS DU PRÉSIDENT


NOUVELLE CAMPAGNE : "JAMAIS SANS MON AVOCAT"


DOSSIERS SPECIAUX

 

DERNIERES PUBLICATIONS


GUIDE PRATIQUE SPECIALISATIONS




LES AVOCATS SUR LE NET

Facebook
Twitter
Rss

GG:Array ( [0] => 14 [1] => 0 )