Retour à l'accueil du site  
 
AFFAIRES INTERNATIONALES : ACTUALITES

Les 23, 24 et 25 avril, ont eu lieu les Rencontres de Madrid, organisées par l’Ilustre Colegio d’Abogados de Madrid, au siège de L’Ordre des Avocats de Madrid



Le Conseil national des barreaux y était représenté par Marc Jobert, Vice-Président de la Commission des Affaires européennes et internationales. Le contenu scientifique de ces rencontres a été développé à travers trois tables-rondes consacrées à la Cyberdélinquance et cybersécurité ainsi qu’aux défis des barreaux devant l'apparition de nouvelles formes de services juridiques et enfin aux méthodes alternatives dans la résolution de conflits.

La Convention s’est conclue sur l’adoption d’un manifeste - version PDF - qui rappelle en particulier l’attachement de la profession au respect des droits de l’Homme - respect qui ne doit pas être affaibli par la lutte contre les nouvelles menaces comme la Cyberdélinquance ou par le phénomène de mondialisation, mais qui doit être au contraire renforcé et garanti dans les situations complexes comme celle de l’accueil des demandeurs d’asiles qui doit toujours se faire dans le respect de la dignité humaine.

Les défis des barreaux devant l'apparition de nouvelles formes de services juridiques

Invité à intervenir sur le sujet des défis des barreaux devant l’apparition de nouvelles formes de services juridiques, le Vice-Président Jobert a pu porter la voix des avocats français en exposant l’expérience et l’analyse du Conseil national des barreaux. Il a rappelé en particulier que l’avenir des professions juridiques, à l’instar de celui de toutes les professions, réside toujours dans sa capacité de s’adapter à un environnement changeant et complexe. Or aujourd’hui, ce changement s’avère plus rapide et parfois plus radicale qu’auparavant : les marchés évoluent, parce que les besoins du public évoluent, la technologie bouleverse les formes d’exercice des professionnels avec de nouveaux modes d’information et de communication et l’impératif de qualité, mais aussi d’accessibilité, des services se fait toujours plus pressant.

Au sein des professions juridiques, les avocats constituent cependant un métier particulier car parmi les moins réglementés et donc le plus directement confronté à un marché concurrentiel et ouvert. Cette caractéristique, associée aux évolutions du monde économique et des technologies, favorise l’émergence de nouvelles formes de services juridiques agissant dans le périmètre d’exercice traditionnel des avocats. Ces nouvelles formes de services juridiques franchissent parfois la frontière de la légalité - et l’on peut alors parler de « braconniers du droit » - mais constituent dans un grand nombre de cas des innovations qui répondent à l’émergence de nouveaux besoins de la part des clients. Les avocats et les barreaux ne s’y sont pas trompés et innovent également (acte d’avocat dématérialisé, réforme de la publicité et de la sollicitation personnalisée, etc) tout en s’assurant que cette adaptation nécessaire à la réalité du monde actuel ne menace pas les piliers de la profession qui sont aussi, souvent, ses principaux avantages concurrentiels (secret professionnel, déontologie, etc).


Mercredi 15 Avril 2015

     


REGLEMENT INTERIEUR NATIONAL (RIN)

 

DISCOURS DU PRÉSIDENT


NOUVELLE CAMPAGNE : "JAMAIS SANS MON AVOCAT"


DOSSIERS SPECIAUX

 

DERNIERES PUBLICATIONS


GUIDE PRATIQUE SPECIALISATIONS




LES AVOCATS SUR LE NET

Facebook
Twitter
Rss

GG:Array ( [0] => 14 [1] => 0 )