Retour à l'accueil du site  
 
AFFAIRES INTERNATIONALES : ACTUALITES

Traduction juridique automatique : plus rapide, moins chère, mais est-elle meilleure et sans danger pour les cabinets d'avocats ?


Le Conseil national des barreaux et la société Xplanation Language Services ont signé le 4 octobre 2012 une convention de partenariat en matière de services de traduction. Elle offre à l’ensemble des cabinets d’avocat français qui souhaiteraient recourir à ses services un accompagnement et un service adaptés à la profession dans des conditions financières attractives. Dans ce cadre, une Charte de confidentialité a été élaborée spécifiquement et signée avec le Conseil national afin de garantir la confidentialité des échanges entre avocats et Xplanation qui bénéficie de l’accréditation « Secret Défense » délivrée par l’Union Européenne et l’OTAN.


Xplanation Language Services revient pour nous dans un nouvel article intitulé « Traduction automatique : plus rapide, moins chère, mais est-elle meilleure ? » sur une pratique bien courante des cabinets d’avocats qui font appel pour leurs traductions à des services gratuits de traduction automatique en ligne. Cependant, ces services gratuits peuvent constituer un réel danger au niveau de la confidentialité et de la sécurité des contenus.


TRADUCTION AUTOMATIQUE :
PLUS RAPIDE, MOINS CHÈRE, MAIS EST-ELLE MEILLEURE ?

Article rédigé par la société de traduction Xplanation

L’utilisation de services de traduction automatique en ligne comme Google Translate ou Bing Translate est relativement simple. Vous tapez une phrase ou copiez/collez un paragraphe entier, et obtenez une traduction en quelques secondes seulement. Et c’est gratuit !

Ces services révolutionnent le monde de la traduction professionnelle avec un service plus rapide pour répondre aux besoins du monde des affaires. Toutefois, la rapidité et la gratuité n’en font pas un meilleur service. Il y a des dangers bien réels à utiliser des services de traduction automatique en ligne. Outre le fait qu’ils n’ont pas le luxe du jugement humain et qu’ils peuvent générer des erreurs pouvant avoir des conséquences coûteuses, un danger encore plus grand guette les avocats et leurs clients : les conditions d’utilisation.

La majorité des services mis gratuitement à la disposition des utilisateurs ont des conditions d’utilisation qui ne sont pas toujours compatibles avec une utilisation professionnelle. Les avocats doivent être particulièrement vigilants car les informations à caractère sensible ou confidentiel de leurs clients peuvent être mises à risque.

Prenons quelques exemples pour illustrer la nature de ces dangers.

En 2012, Google a mis à jour les conditions d’utilisation de Google Traduction. La mise à jour (1) a éliminé des clauses protectrices, et aujourd’hui les conditions stipulent notamment :

« En soumettant des contenus à nos Services, par importation ou par tout autre moyen, vous accordez à Google (et à toute personne travaillant avec Google) une licence, dans le monde entier, d’utilisation, d’hébergement, de stockage, de reproduction, de modification, de création d’œuvres dérivées (des traductions, des adaptations ou d’autres modifications destinées à améliorer le fonctionnement de vos contenus par le biais de nos Services), de communication, de publication, de représentation publique, d’affichage ou de distribution public desdits contenus. Les droits que vous accordez dans le cadre de cette licence sont limités à l’exploitation, la promotion ou à l’amélioration de nos Services, ou au développement de nouveaux Services. Cette autorisation demeure pour toute la durée légale de protection de votre contenu, même si vous cessez d’utiliser nos Services (par exemple, pour une fiche d’entreprise que vous avez ajoutée à Google Maps). Certains Services vous proposent le moyen d’accéder aux contenus que vous avez soumis à ce Service et de les supprimer. Certains Services prévoient par ailleurs des conditions ou des paramètres restreignant la portée de notre droit d’utilisation des contenus que vous avez soumis aux Services en question. Assurez-vous que vous disposez de tous les droits vous permettant de nous accorder cette licence concernant les contenus que vous soumettez à nos Services. »

Les conditions internationales (en anglais) de Microsoft (pour l’utilisation de Bing Translator (2)), stipulent quant à elles :

« Microsoft does not claim ownership of the materials you provide to Microsoft (including feedback and suggestions) or post, upload, input or submit to any Services or its associated services for review by the general public, or by the members of any public or private community, (each a "Submission" and collectively "Submissions"). However, by posting, uploading, inputting, providing or submitting ("Posting") your Submission you are granting Microsoft, its affiliated companies and necessary sublicensees permission to use your Submission in connection with the operation of their Internet businesses (including, without limitation, all Microsoft Services), including, without limitation, the license rights to: copy, distribute, transmit, publicly display, publicly perform, reproduce, edit, translate and reformat your Submission; to publish your name in connection with your Submission; and the right to sublicense such rights to any supplier of the Services. »

Dans leurs conditions d’utilisation, Babylon Traduction (3) imposent :

« En soumettant des supports originaux vous accordez par la présente à Babylon et à ses fournisseurs tiers, une licence non-exclusive pour reproduire, modifier, adapter, traduire, transmettre, créer des œuvres dérivées et utiliser autrement uniquement les sources originales dans le cadre de l'exécution et dans la mesure nécessaire pour effectuer le service texte. »

De leur côté, les conditions de Systran (4)ne diffèrent pas :

« En envoyant ou en soumettant ou en affichant les Contributions sur ou grâce aux Services, vous accordez à SYSTRAN une licence perpétuelle, définitive, irrévocable, mondiale, gratuite, sous-licenciable, et non exclusive, pour conserver, reproduire, transmettre, extraire, adapter, modifier, traduire, publier, produire publiquement, afficher publiquement et distribuer pour toute raison, de quelque manière que ce soit, sur tout support et tout média partout dans le monde, toute Contribution que vous envoyez, postez ou affichez sur ou grâce aux Services. Vous reconnaissez n'être pas en droit de réclamer à SYSTRAN une quelconque indemnité, compensation ou remboursement de quelque nature que ce soit en toutes circonstances pour cette licence. »

Les exemples sont nombreux et ils concernent l’ensemble des sociétés qui fournissent un service de traduction automatique. A moins de prendre des précautions, tout contenu ajouté à ces services est incorporé dans une masse de contenus qui peut être utilisée par n’importe qui à tout moment.

Le danger est donc bien réel.

Il est facile de comprendre pourquoi ces services sont de plus en plus utilisés. D’ailleurs, selon plusieurs sources, Google traduirait en un mois l’équivalent de la production annuelle du secteur de la traduction professionnelle tout entier !

Un prestataire de services comme Xplanation ne traduit pas autant de contenus. Nous traduisons néanmoins dans pas moins de 500 combinaisons de langues, ce que très peu de prestataires parviennent à faire, et plus important encore, notre service vous garantit la confidentialité et la sécurité de vos contenus. Tout contenu soumis par un client n’est pas ajouté à une base de données commune. Au contraire, une mémoire de traduction unique à chaque cabinet est mise en place et les contenus qu’elle contient ne sont utilisés que dans le contexte des traductions entreprises pour ce cabinet.

Xplanation est un prestataire de service de traduction spécialisé dans le secteur juridique et partenaire exclusif du Conseil National des Barreaux avec notre solution Tstream®LAW ( http://bit.ly/VCPTvM).

Sébastien Robin, expert du secteur juridique, au 06 50 75 26 25 ou par e-mail : sebastien.robin@xplanation.com.

Pour de plus amples informations sur Tstream®LAW ou pour discuter de vos obligations en matière de confidentialité, veuillez contacter : Sébastien Robin, expert du secteur juridique, au 06 50 75 26 25 ou par e-mail à l’adresse suivante : sebastien.robin@xplanation.com

Notes
1 https://www.google.fr
2 http://www.microsoft.com
3 http://francais.babylon.com
4 http://www.systran.fr

En savoir plus sur ce partenariat

Le Conseil national des barreaux et la société Xplanation signent un partenariat en matière de services de traduction dédiés à la profession
Cette convention de partenariat en matière de services de traduction signée le 4 octobre 2012 par laquelle la société s’engage à traduire gratuitement et de façon illimitée toutes les documentations et publications de l'institution en contrepartie d’un référencement sur les supports d'information idoines du Conseil national des barreaux, propose également de faire bénéficier les cabinets d’avocats qui souhaiteraient recourir à ses services de conditions financières attractives spécialement dédiées à la profession ... - Actualité du 11 octobre 2012

Les autres billets sur ce thème de la traduction juridique

Le bénéfice pour les avocats de développer une relation de confiance avec un prestataire de traduction partenaire
Le Conseil national des barreaux et la société Xplanation Language Services ont signé en octobre 2012 une convention de partenariat en matière de services de traduction qui offre aux cabinets d’avocats qui souhaiteraient recourir à ses services un accompagnement adapté dans des conditions financières attractives. Une Charte a été élaborée et signée par les partenaires afin de garantir la confidentialité des échanges entre l'avocat et le prestataire au bénéfice de ses clients. Xplanation revient pour nous dans son article intitulé « Bons procédés : faites un constat de vos priorités » sur une pratique courante des cabinets d’avocats qui font appel à des services de traduction au dernier moment et de façon aléatoire. Ils ont pourtant tout à gagner à développer une relation avec un prestataire partenaire, qui leur permettra de ne plus perdre leur temps à des tâches onéreuses ... - Article rédigé par la société de traduction Xplanation - 16 avril 2013

La Confidentialité : un devoir pour tout service de traduction dédié à la profession d'avocat
Le Conseil national et la société Xplanation ont signé en octobre 2012 une convention de partenariat en matière de services de traduction qui offre aux cabinets d’avocats qui souhaiteraient recourir à ses services un accompagnement adapté dans des conditions financières attractives. Une Charte a été élaborée et signée par les partenaires afin de garantir la confidentialité des échanges entre l'avocat et le prestataire au bénéfice de ses clients. Xplanation revient pour nous sur cette confidentialité, devoir absolu pour l’avocat et préoccupation essentielle pour toute société de traduction intervenant aux côtés de professionnels du droit, dans un article intitulé «la Confidentialité : plus qu’un simple mot !» - Article rédigé par la société de traduction Xplanation - 4 janvier 2013


Jeudi 16 Mai 2013

     


REGLEMENT INTERIEUR NATIONAL (RIN)

 

DISCOURS DU PRÉSIDENT


NOUVELLE CAMPAGNE : "JAMAIS SANS MON AVOCAT"


DOSSIERS SPECIAUX

 

DERNIERES PUBLICATIONS


GUIDE PRATIQUE SPECIALISATIONS




LES AVOCATS SUR LE NET

Facebook
Twitter
Rss

GG:Array ( [0] => 14 [1] => 0 )